Embouteillage

De Hydromel Wiki

Pré-requis à l'embouteillage de l'hydromel

On peut embouteiller l’hydromel lorsque les conditions suivantes sont réunies :

  • L’hydromel est stabilisé : il n’y a plus de fermentation active, et on a protégé l’hydromel contre une éventuelle future refermentation.
  • L’hydromel est clarifié : si ce n’est pas le cas, un dépôt risque de se former au fonds de la bouteille. Cela n’a généralement pas d’impact sur le goût, mais cela a un impact sur l’esthétique du produit et sur la perception des personnes qui vont le boire. Un hydromel bien clarifié est ainsi perçu comme étant un produit de meilleure qualité.
  • L’élevage est finalisé : si on en a fait un, l’élevage sur lies est terminé, on a fini les ajouts d’épices, le vieillissement avec du chêne est terminé, on a corrigé l’acidité si cela était nécessaire, on a ajouté du miel si on voulait re-sucrer, etc.

Si l’on fait une refermentation en bouteille, alors le critère de clarification et de stabilisation ne sont plus aussi importants, car on va ajouter des levures et ainsi créer une nouvelle fermentation et un nouveau dépôt dans la bouteille.

Procédure pour embouteiller un hydromel

  1. Nettoyage : Laver, nettoyer, puis désinfecter les bouteilles, ainsi que le transvaseur ou le tuyaux.
  2. Soutirage : Transvaser l'hydromel vers un récipient de la bonne taille, ou un peu trop grand : ainsi on ne remettra pas en suspension toutes les lies pendant l'embouteillage.
  3. Embouteillage : avec le transvaseur, utiliser la canne de remplissage pour remplir chacune des bouteilles. On laisse un petit espace libre en haut des bouteilles. Si on ne sait pas combien d'espace libre laisser, on peut se référer à une bouteille du commerce.
  4. Fermeture : Fermer les bouteilles. Selon la taille des cuvées, et le nombre de personnes qui participent à l'embouteillage, on peut fermer les bouteilles au fur et à mesure, ou bien les faire ensembles, étape par étape (embouteillage de toute la cuvée, puis fermeture).
  5. Nettoyage des bouteilles : il y aura inévitablement un peu d'hydromel collant sur les bouteilles. Autant nettoyer immédiatement !
  6. Etiquetage : après avoir nettoyé et séché les bouteilles, on peut les marquer. Soit au marqueur, soit avec des étiquettes, qui peuvent être grandes ou petites ! L'essentiel est de pouvoir reconnaitre les bouteilles de chaque cuvée.

Choisir des bouteilles

Le choix des bouteilles vient du poids que chacun mets sur plusieurs critères différents :

  • L'aspect esthétique des bouteilles : Il existe de nombreuses formes de bouteilles, à tous les prix ! Différentes matières sont également possibles, différentes couleurs (transparentes, vert bouteille,....)
  • Le coût des bouteilles : rien ne bat des bouteilles gratuites ! En particulier, on peut facilement trouver des bouteilles de bière gratuites, qui vont se fermer avec des capsules de 26mm.
  • Le coût du système de fermeture des bouteilles : les bouchons en liège sont aussi beaux que chers, si on veut des bouchons de qualité....
  • La durée prévue de vieillissement en bouteilles : les capsules ne sont généralement pas recommandées pour des vieillissements longs, alors que les bouchons en liège peuvent tirer leur épingle du jeu.
  • Les contraintes de l'hydromel, notamment pour les hydromels pétillants, les bouteilles doivent pouvoir résister à la pression !

Il n'y a donc pas de bon ou de mauvais choix.